Aller au contenu principal

Le parc aujourd'hui

Aujourd'hui, le parc de Saint-Cloud qui s'étend encore sur 460 hectares conserve les traces de son passé prestigieux. Depuis le décret de la Convention nationale du 5 mai 1794, le domaine national de Saint-Cloud est propriété de l'État. Sa gestion est confiée au Centre des monuments nationaux, qui fait perdurer les engagements pris par le décret révolutionnaire de 1794, à travers ses missions d'entretien, de conservation et d'ouverture du domaine tout au long de l'année. Site naturel protégé depuis 1923, le parc a obtenu en 2005 le label Jardin remarquable. Le domaine a été classé à l'inventaire des monuments historiques dès 1900. Le classement du domaine parmi les monuments historiques, en novembre 1994,  a permis de stopper le processus de démantèlement et de  réaffirmer l'importance patrimoniale de ce jardin  « pour servir aux jouissances du peuple » (décret de la Convention).

 

Panorama pris des Jardins réservés du Trocadéro - Ancien emplacement du Château bâti sous Louis XIV et incendié en 1870-1871, carte postale,après 1871
Panorama pris des Jardins réservés du Trocadéro - Ancien emplacement du Château bâti sous Louis XIV et incendié en 1870-1871, carte postale,après 1871 © Ville de Saint-Cloud-Musée des Avelines

 

Le Nôtre au XVIIe siècle a durablement marqué les lieux par son intervention entre 1660 et 1700 visant à créer dans ce parc deux grandes perspectives dans l'esprit des jardins à la française. Malgré la disparition du château, ces grands axes demeures, dynamisant et orientant toujours le regard du visiteur contemporain. Le XVIIIe siècle a également posé sa marque sur ce jardin grâce à l'intervention de Pierre Contant d'Ivry qui réalisa des bosquets et amphithéâtres dont on conserve certains tracés, notamment dans le petit parc du domaine, conçu au XVIIe siècle par Le Nôtre.

Au XIXe siècle, le modèle des parcs paysagers s’impose avec la création du jardin du Trocadéro de 1823 à 1826: ce parc a peu subi les altérations du temps et propose toujours au visiteur un espace agréablement conçu autour d'un étang, et qui surplombe la terrasse où se situait le château disparu.