Aller au contenu principal

La porcelaine de Saint-Cloud

L'invention de la porcelaine tendre de Saint-Cloud se place dans la grande histoire du commerce international des porcelaines de Chine. A l'époque de Louis XIV, la mystérieuse matière des céramiques orientales fascinait les Occidentaux. La compagnie néerlandaise des Indes orientales, la célèbre V.O.C, fondée en 1602, les acheminait régulièrement et en abondance vers Amsterdam avant de les redistribuer vers les cours européennes.

 

porcelaineporcelaine

 

Devenue un phénomène de mode, la collection de porcelaine reste entièrement subordonnée au mouvement du commerce maritime. Les fabricants européens décident alors de copier la porcelaine de Chine, afin d'obtenir les fameux effets de translucidité. Ils aboutissent à l'invention d'une nouvelle pâte de porcelaine, dite tendre, dépourvue de l'argile blanche utilisée par les chinois, le kaolin, mais composée d'une « fritte » qui conférait à la pâte sa translucidité.

 

La manufacture de Saint-Cloud, dès son installation dans la ville, a mené en parallèle à sa production de faïences, de délicates expérimentations pour trouver la recette d’une pâte translucide imitant les plus belles porcelaines d’Extrême-Orient. Cette pâte onctueuse et ivoirée, élaborée dans le plus grand secret, composée d’une fritte au dosage savant compensant l’absence de kaolin, prend le nom de porcelaine tendre. Sa découverte à Saint-Cloud s’inscrit dans la lignée des expérimentations rouennaises qui restèrent confidentielles et dont la production est mal cernée.

Ainsi, des années 1690 à 1766, date de la fermeture définitive des fours, la manufacture de Saint-Cloud produit quantité de pièces de porcelaine d’une qualité rare façonnées par moulage, inspirées des modèles chinois tout en créant son propre vocabulaire, décliné en camaïeu de bleu, en blanc et en couleur. Cependant, ce sont les pièces peintes en camaïeu bleu avec ses décors réalisés au minerai de cobalt, qui font la renommée de Saint-Cloud. Il s’agit donc d’une production exceptionnelle et de courte durée, moins de 100 ans, donnant naissance à des pièces de forme délicate qui témoignent de tout un art de vivre, du règne de Louis XIV à celui de Louis XV.

Les porcelaines blanches de Saint-Cloud, en parfaite harmonie avec les Blancs de Chine importés du Fujian, assurèrent pendant tout un temps le maintien des ateliers face à la concurrence de Chantilly et de Vincennes. Elles restent indémodables pendant tout le règne de Louis XV.