Tendre porcelaine de Saint-Cloud, Des formes et des usages au XVIIIe siècle

Du 17 novembre 2016 au 19 MARS 2017

AfficheLe musée des Avelines souhaite mettre en avant sa riche collection de porcelaine tendre de Saint-Cloud, à travers l'exposition temporaire Tendre porcelaine de Saint-Cloud, Des formes et des usages au XVIIIème siècle. Cette production exceptionnelle attira les Cours prestigieuses de Louis XIV et de son frère Monsieur et participa à la renommée de la ville.

 

 

La porcelaine tendre de Saint-Cloud

Dès son installation à Saint-Cloud, la manufacture a mené, en parallèle à sa production de faïences, de délicates expérimentations pour trouver la recette d’une pate translucide imitant les plus belles porcelaines d’Extrême-Orient. Cette pate onctueuse et ivoirée, élaborée dans le plus grand secret, composée d’une fritte au dosage savant compensant l’absence de kaolin, prend le nom de porcelaine tendre. Sa découverte à Saint-Cloud s’inscrit dans la lignée des expérimentations rouennaises qui restèrent confidentielles et dont la production est mal cernée. Ainsi, des années 1690 à 1766, date de la fermeture définitive des fours, la manufacture de Saint-Cloud produit quantité de pièces de porcelaine d’une qualité rare, inspirées des modèles chinois tout en créant son propre vocabulaire, décliné en camaïeu de bleu, en blanc et en couleur. Il s’agit donc d’une production exceptionnelle et de courte durée, moins de 100 ans, donnant naissance à des pièces de forme délicate qui témoignent de tout un art de vivre, du règne de Louis XIV à celui de Louis XV.

Le propos de l'exposition

Boîte à épîces - Manufacture de Saint-Cloud, entre 1722 et 1740 (Jpg 31.59Ko)Vingt ans après l’exposition que lui avait consacrée le musée de Saint-Cloud en 1997, la porcelaine tendre de Saint-Cloud est donc à nouveau mise à l’honneur au musée des Avelines. Plus qu’une approche historique ou par le décor, l’exposition s’attache à montrer la variété des formes et les usages de cette production qui atteste d’un souci de perfection et de la maitrise d’un savoir-faire au diapason des exigences d’une clientèle fortunée.

 lire la suiteLire la suite

Le parcours de l'exposition

fsgwLe visiteur est invité à découvrir ou redécouvrir la qualité exceptionnelle de cette production de la manufacture de Saint-Cloud, quelque peu confidentielle et passée dans l’ombre de sa prestigieuse et toujours active voisine, la manufacture de Sèvres. Saint-Cloud s’est efforcé d’imiter avec succès la fameuse porcelaine extrême-orientale tout y en apportant un langage et des formes propres en résonnance avec les goûts de son époque. Alors le visiteur fera peut-être sienne l’admiration exprimée par le docteur anglais Martin Lister, qui lors de sa visite de la fabrique de Saint-Cloud en 1698 déclare : «Il est plaisant de constater que nous, Européens, pouvons rivaliser avec les Fils-du-Ciel dans leur art, au sommet de la perfection »[1].

 

[1] Lister, Martin. A journey to Paris in the year 1698. Londres : J. Tonson, 1699, p. 138 (traduction).

 lire la suiteLire la suite

Galerie de photos

Pour vVernissageoir et revoir les photographies de l'exposition temporaire Tendre porcelaine de Saint-Cloud, Des formes et des usages au XVIIIème siècle, c'est ici!

Revue de presse

Pour lire leSucriers différents articles sur l'exposition Tendre porcelaine de Saint-Cloud, Des formes et des usages au XVIIIème siècle, c'est dans la revue de presse!

Pour en savoir plus

Pomme de canne

Pour compléter cette documentation, vous pouvez télécharger le Dossier de Presse ici.