L'histoire de la ville

Saint-Clodoald

Clodoald était à la fois prince, moine et prêtre. Petit fils de Clovis, roi des Francs, et de la reine sainte Clotilde, fils de Clodomir, il était né prince et échappa par miracle, à l'âge de cinq ans, au massacre perpétré contre lui et ses frères par Childebert et Clotaire, ses oncles, avides de capter leur héritage.

Il vécut caché jusqu'à l'âge où il aurait pu revendiquer le trône de son père. Mais il décida de renoncer à toute prétention au pouvoir et, se présentant un jour devant l'Evêque de Paris, il prit des ciseaux, coupa les mèches de ses cheveux, proclamant ainsi son renoncement au trône.

Dès lors, après avoir distribué son patrimoine aux pauvres, il se retira auprès de Saint Séverin, un ermite qui vivait aux abords de Paris. Il fut ordonné prêtre en 551 et à cette occasion, le roi Childebert, qui s'était réconcilié avec son neveu, lui fit don de la Seigneurie de Novigentum à proximité de Paris, avec toutes ses dépendances. Novigentum était à cette époque une petite agglomération de cabanes de pêcheurs et de vignerons sur la rive gauche de la Seine. C'est là que Clodoald fit édifier pour lui-même et quelques compagnons plusieurs cellules et un oratoire à flanc de colline. Puis il construisit une église consacrée à saint Martin de Tours et bientôt un monastère, placés tous les deux sous la dépendance de l'Evêque de Paris qui devint seigneur temporel et spirituel de Novigentum.

C'est dans cette église au milieu de la crypte que Clodoald fut inhumé en grande solennité en 560, à l'âge de 38 ans.La jeunesse de Saint-Cloud

Le bruit de sa mort causa un grand émoi dans la cité parisienne. La foule accourut pour prier devant son tombeau vénéré. Les pèlerinages, qui se succédèrent, entraînèrent la construction d'un nouveau village et au VIIème siècle Novigentum devint Saint-Cloud. Lieu de pèlerinage reconnu au Moyen-âge, le village se développe d'abord autour de son église et de son pont, longtemps la seule voie de passage vers la Normandie. Site privilégié, il est choisi dès le XVIIesiècle pour la construction de maisons de plaisance.

 

Monsieur, frère du Roi

Le duc d'Orléans, dit Monsieur, frère de Louis XIV, s''installe à Saint-Cloud dans l'ancienne « Maison Gondi » qu'il transforme en un lieu enchanteur, participant à la renommée de notre commune. Saint-Cloud fait alors partie de la constellation versaillaise.

Le chemin de fer

Le développement du village, à l'origine essentiellement agricole, est aussi lié à la construction de la première ligne de chemin de fer Paris-Versailles et la création de la gare de Saint-Cloud en 1840.

La guerre de 1870

La guerre de 1870, opposant les Français aux Prussiens, a des conséquences dramatiques pour notre cité qui est presque totalement brûlée (seules 21 maisons sont intactes). Le château, où se déroulèrent de grands faits de l'histoire de France, disparaît dans les flammes. La commune est rebâtie rapidement, en particulier grâce à la présence du chemin de fer, nouveau mode de transport qui permet d'attirer à Saint-Cloud des parisiens fortunés ou des amoureux de la campagne.

Saint-Cloud, ville de villégiature

Saint-Cloud retrouve sa vocation de ville de villégiature. De nombreuses villas sont élevées sur ses hauteurs, les quartiers se développent, de nouveaux lotissements apparaissent comme le quartier des Coteaux. Saint-Cloud s'urbanise aux dépends des terres agricoles. Cependant, la ville, située à deux pas de la capitale, est préservée de l'industrialisation massive de la banlieue ouest.

 lire la suiteLire la suite

Saint-Cloud et la fête

Au début du XXème siècle, Saint-Cloud est reconnu pour son « air frais » et les parisiens font en nombre le voyage le dimanche pour profiter des allées ombragées de son parc, de ses guinguettes et de ses restaurants.

 lire la suiteLire la suite