La donation Oulmont

Une collection de choix d’oeuvres d’Eugène Carrière

Au total, le musée possède quinze toiles, quarante trois dessins et trois lithographies d'Eugène Carrière, dont des œuvres maîtresses comme une grande Maternité et Le baiser du soir, représentations tendres et envoûtantes de l'atmosphère du foyer.

Charles Oulmont avait une très grande admiration pour le peintre qu'il appelait maître Carrière et il échangeait une correspondance abondante et suivie avec les descendants de l'artiste. Il défendit en permanence  Eugène  Carrière, alors même que la curiosité du public et les critiques étaient au plus bas, dans les années 1950-1960.

Les tableaux de Carrière, datés des alentours de 1900, attestent d'un goût de l'insaisissable. « Le mystérieux de la réalité et la réalité de l'invisible m'a attiré » note t-il dans un billet daté de septembre 1899. Un tableau de Carrière ne se veut pas beau mais fort. L'artiste privilégie la lumière à la couleur. Le portrait de Lucienne Bréval, interprète lyrique de Debussy, semble flotter dans un flot d'ondes musicales, celui d'Henri Rochefort est marqué par la détermination voire l'obstination du polémiste. L'œuvre de Carrière est définit par Jean Dolent comme « des Réalités ayant la magie du rêve ». Son art, qui a défriché la voie de la monochromie, est une méditation de la vie. Eugène Carrière, ami de Rodin, a indéniablement eu une aura, il fut une sorte de maître à penser pour beaucoup de jeunes artistes et l'histoire de l'art reste injuste à son égard, malgré des essais courageux de réévaluer son œuvre.

  CarrièreMaternitéPortraitPaysageFamille ChaussonRochefort

Charles Oulmont

Charles Oulmont  (1883 - 1984), collectionneur éclectique, homme de lettres, artiste et musicien, avait tous les talents, manifestait toutes les curiosités. Etabli à Saint-Cloud depuis 1932, il décida de faire don d'une part importante de sa collection d'œuvres d'art  à la ville de Saint-Cloud en 1969.

 lire la suiteLire la suite